Le modèle 70:20:10, la courbe de l'oubli et l'avenir de la formation personnalisée au World of Learning 2014.

La semaine dernière, Panopto a participé à la conférence World of Learning à Birmingham, au Royaume-Uni. Cet événement, qui en est à sa 22e édition, couvre tous les aspects de la formation et du développement et met l'accent sur l'utilisation de la technologie pour améliorer la formation.

WorldOfLearning-Logo

Pendant deux jours, des milliers de professionnels de L&D se sont réunis pour partager les meilleures pratiques et discuter des dernières tendances. Parmi les thèmes brûlants abordés, citons les suivants :
  • Le modèle 70:20:10 - dont nous parlerons plus loin - et pourquoi les entreprises investissent encore si peu dans la partie 70:20 de l'équation !
  • La "courbe de l'oubli" - qui théorise le déclin de la rétention de la mémoire avec le temps - et les raisons pour lesquelles les organisations doivent prendre en compte les implications de ce phénomène pour l'apprentissage formel basé sur des événements.
  • La nécessité d'un apprentissage agile et personnalisé, spécifique aux besoins et aux impératifs stratégiques de l'organisation, par opposition au contenu d'apprentissage en ligne standard.

L'accent a également été mis sur l'évaluation de l'impact des initiatives L&D - pas seulement le retour sur investissement financier, mais les effets à plus long terme des programmes de formation dans leur ensemble. Une grande partie de la conversation s'est déroulée dans le contexte d'une culture de l'apprentissage "anytime, anywhere", où le personnel veut disposer de ressources en cliquant sur un bouton et accessibles quel que soit l'appareil qu'il utilise.

La contribution de Panopto au programme consistait en une session explorant cinq façons convaincantes d'utiliser la vidéo pour améliorer la formation, l'apprentissage social et la communication, et tout au long de notre présentation, nous avons abordé plusieurs des thèmes clés de l'événement.

Nous avons par exemple montré comment la vidéo est un excellent moyen de soutenir tous les éléments du modèle 70:20:10.

  • Apprentissage sur le tas (représentant le "70") ne doit pas nécessairement être une expérience fugace, mais peut être facilement capturé avec un système comme le nôtre, permettant au personnel de se référer aux enregistrements à une date ultérieure.
  • L'apprentissage social (représentant le "20") est également l'un des domaines clés qui peut être amélioré par la vidéo, par exemple par des experts en la matière qui enregistrent des informations importantes à la volée et les partagent avec leurs pairs.
  • Enfin, nous constatons qu'un nombre croissant d'organisations intègrent la vidéo dans leurs programmes de formation formelle (représentant le dernier "10"). Elles le font pour un certain nombre de raisons, notamment pour améliorer l'engagement de leurs apprenants et offrir des expériences de formation plus immersives. De nombreuses entreprises souhaitent également prolonger la durée de vie de leurs programmes de formation afin que les apprenants puissent toujours réviser les aspects d'un cours qu'ils pourraient avoir besoin de revoir.

Ce dernier point est lié à l'idée de la "courbe d'oubli", une idée qui met en avant la simple vérité selon laquelle les apprenants ne retiennent qu'un petit pourcentage de ce qu'on leur enseigne.

Le concept de courbe d'oubli existe depuis les années 1880, mais des études plus récentes ont montré que la rétention des informations diminue rapidement après une formation. WR Hambrecht + Co suggère que 30 minutes après la fin d'une session d'apprentissage, le personnel ne se souvient que de 58 % de la matière couverte. Après une semaine, ce chiffre tombe à 35 %. Il est donc essentiel de pouvoir accéder facilement au contenu d'apprentissage pour le réviser si l'on veut que le personnel et les entreprises tirent le meilleur parti des expériences de formation. Ici aussi, la vidéo peut jouer un rôle essentiel en permettant aux apprenants de se réapproprier le matériel dont ils ne se souviennent pas complètement.

Notre exposé a également abordé l'idée de pouvoir créer une gamme de différents types de contenus d'apprentissage via la vidéo, en fonction des besoins de l'entreprise. Avec le logiciel de présentation vidéo comme Panopto, il est beaucoup plus facile de créer le contenu d'apprentissage agile et personnalisé dont de nombreux délégués ont discuté. La possibilité de capturer le contenu d'apprentissage que vous souhaitez enregistrer, où que vous soyez, avec les appareils d'enregistrement que vous avez sous la main, permet de générer du matériel d'apprentissage à la volée et de répondre aux besoins au fur et à mesure qu'ils se présentent, plutôt que d'avoir à attendre le développement d'un contenu de formation formel.

Bien sûr, la vidéo n'est qu'un élément de la boîte à outils des professionnels de l'apprentissage et du développement. Mais comme des analystes comme Gartner prévoient que d'ici 2016, les grandes entreprises diffuseront plus de 16 heures de vidéo par travailleur et par mois, elle devient rapidement un élément important.

Si vous souhaitez savoir comment la vidéo peut aider votre organisation à améliorer l'apprentissage et le développement, contactez notre équipe dès aujourd'hui pour un entretien. essai gratuit de 30 joursou à demander une démo.

Publié le : 19 octobre 2020