Récemment, ici à Panopto, nous avons eu une discussion. Euh... un débat.

Une discussion.

Oui, c'est ça : une simple discussion, même si elle est assez longue et animée. Le fond du problème est le suivant : Lorsqu'il s'agit de publier des vidéos d'apprentissage social (présentations, démonstrations et annonces), jusqu'à quel point la perfection est-elle de mise, et jusqu'à quel point les défauts sont-ils de mise ?

Est-il préférable d'être poli et parfait, quel que soit l'effort supplémentaire ? Ou vaut-il mieux livrer quelque chose d'encore un peu brut sur les bords au moment où il a le plus de valeur ?

Des présentations vidéo parfaites

D'un côté, il y a ceux qui veulent mettre les choses en valeur, montrer ce que la technologie peut vraiment faire et se montrer sous leur meilleur jour devant les caméras. Chez Panopto, c'est l'équipe qui veut que chaque vidéo enregistrée avec notre technologie ait l'air aussi soignée que celle créée par des vidéastes et des équipes de montage professionnels.

L'enregistreur vidéo de Panopto facilite la création d'enregistrements de qualité

Il y a un certain sérieux dans le perfectionnisme - pourquoi faire quelque chose si ce n'est pas bien fait ? Pourquoi ne pas améliorer cette présentation PowerPoint , enregistrer une deuxième (ou troisième) prise de vue pour que le discours soit correct, ou réinitialiser l'enregistrement de l'écran pour mieux saisir une animation ou un mouvement ? Si l'objectif est de partager les connaissances, ne devrions-nous pas partager la meilleure version possible ?

Prises de position opportunes et d'actualité

Puis il y a l'autre côté. Ceux qui disent cela citent la célèbre règle des 80/20 de Pareto et insistent sur le fait que l'apprentissage social offre les meilleurs rendements lorsque la rapidité est reine. La révision de ces fautes de frappe se heurte à la loi des rendements décroissants, disent-ils. Tant que le contenu est factuellement exact, il vaut mieux l'enregistrer maintenant et le partager dès que possible. Les spectateurs profiteront davantage de la disponibilité de l'information que du fait d'attendre que des détails mineurs soient corrigés pour l'améliorer.

Créer des vidéos spécifiques et d'actualité pour aider les collègues à apprendre

Au cœur de tout cela, bien sûr, se trouve l'évolution de notre relation avec la technologie et la façon dont nous l'utilisons pour communiquer.

Des technologies comme Facebook nous ont rendus plus disposés à partager nos idées avec un large public, et la disponibilité de caméras vidéo de haute qualité sur nos ordinateurs portables et nos téléphones nous a donné un nouveau moyen de communication plus percutant. Le résultat est que n'importe qui peut désormais partager ses connaissances et ses meilleures pratiques avec (potentiellement) toute l'entreprise, de n'importe où et à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, sans formation ni matériel spécialisé, mais en quelques instants seulement.

Bien sûr, les messages parfaits sont imparfaits s'ils n'arrivent pas à temps. Les messages opportuns sont gaspillés s'ils n'exposent pas clairement les faits. Comme dans de nombreux débats, la réponse se trouve quelque part au milieu.

Chez Panopto, nous sommes heureux que notre plateforme permette les deux extrémités du spectre et tout ce qu'il y a entre les deux : l'enregistrement multi-caméras HD, pour les plus exigeants, et les présentations instantanées et partageables pour ceux qui se concentrent sur la rapidité. Mais cela ne signifie certainement pas que nous allons cesser de "discuter" de la question. Quel plaisir y aurait-il à le faire ?

Vous cherchez à améliorer l'apprentissage social dans votre organisation ?

Dans notre dernier livre blanc, How to Build a Social Learning Program with Video, vous apprendrez comment votre organisation peut adopter l'apprentissage social, vous découvrirez 6 idées pour démarrer et vous comprendrez comment une plate-forme vidéo d'entreprise peut fournir la base technologique de votre programme d'apprentissage social.

Téléchargez votre exemplaire dès aujourd'hui.

Publié le : 18 avril 2009