Perceptions des étudiants sur la captation des cours

Un article de Jeremy Pritchard, chef de l'enseignement des biosciences, Université de Birmingham.

 

L'enregistrement des conférences - une révolution permanente ?

L'enregistrement des conférences - à première vue intéressant et bon pour l'ego, en y réfléchissant bien, dangereux et déstabilisant pour l'autorité de l'universitaire. Lorsque j'ai commencé à enseigner, je suis passé par le même processus que la plupart d'entre nous, des déclarations académiques didactiques détaillées de la part de l'enseignant à l'avant, en passant par la mort par PowerPoint avec le texte apparaissant lettre par lettre au son de la machine à écrire, jusqu'à la situation actuelle (aspirationnelle si elle n'est pas réellement correcte !) d'une présentation bien rythmée, équilibrée et interactive. Puis, juste au moment où je pense que je me suis fait à l'idée d'enseigner, il y a une révolution permanente léniniste, avec l'arrivée de l'enregistrement des conférences.

Assez d'objections pour que vous vous réveilliez avec des sueurs froides.

Le problème, c'est que les arguments en faveur de l'enregistrement des cours sont solides - les étudiants l'apprécient - ce qui n'est pas vraiment surprenant - et dans le contexte actuel des frais d'inscription et de l'amélioration de la qualité de l'enseignement, cela semble être une bonne idée. Mais réfléchissez-y : si j'enregistre mes cours, les étudiants ne se lèveront pas du lit pour venir assister aux conférences, ce sera trop difficile et je ne comprendrai pas la technologie, j'aurai l'air stupide et je devrai acheter un nouveau costume (et me faire couper les cheveux !), cela changera la manière passionnante et interactive dont je donne mes cours... et bien d'autres objections qui me viennent en sueur à trois heures du matin.

Lecture Capture arrive sur le campus...

Cependant, en tant qu'innovateur fatigué, je suppose que je ferais mieux d'essayer. La capture de conférence arrive sur le campus : la première tentative est un peu bancale - une caméra sur un trépied dans une salle inappropriée, deux personnes doivent venir et l'installer, je n'ai pas l'air bien sur la caméra, cela semble beaucoup d'efforts pour peu de gain. À moins que la conférence ne soit une super performance qui change le paradigme, cela ne semble pas en valoir la peine.

Ensuite, nous avons Panopto sur les PC de la plupart des amphithéâtres. Facile à installer, mais le mot de passe est un peu long. La caméra est petite et collée en haut de l'écran. Comment dois-je faire mon cours maintenant ? Est-ce que je reste figé comme un lapin dans les phares, à parler au premier rang pendant que les autres s'envoient des textos sur leur dernière soirée de beuverie ? Ou est-ce que je me promène dans l'amphithéâtre comme d'habitude, en entrant et en sortant du plan ? Qu'en est-il de la qualité du son ? Comment faire avec le fait que mon pointeur laser ne s'affiche pas à l'écran ? Vont-ils s'afficher du tout maintenant ?

La capture d'un cours ne doit pas remplacer les cours en direct.

Après l'avoir essayé pendant deux ans, je ne vois pas pourquoi je me suis tant posé de questions - tout semble avoir fonctionné pour moi. La clé semble avoir été de comprendre comment les étudiants le perçoivent et comment ils l'utilisent. Les réactions que j'ai reçues sont presque exclusivement positives. Il est intéressant de noter que les étudiants ne le considèrent pas comme un substitut au cours magistral en direct - ils le considèrent toujours comme la norme : dans une université axée sur la recherche, un cours magistral unique en direct offre aux étudiants un contact réel et unique avec l'universitaire. Le recodage n'est pas un remplacement, mais une autre des diverses façons dont le processus de facilitation de l'apprentissage se diversifie. Les commentaires des étudiants vont dans ce sens :

' Il est impossible de tout écrire pendant le cours, c'est pourquoi j'ai trouvé les enregistrements en ligne très utiles lorsque je révisais les notes de cours. ‘

Très utile, surtout pour les étudiants non anglophones.

Je pense que les enregistrements en ligne sont vraiment utiles, parfois il n'y a pas assez de temps pour tout noter pendant le cours, alors c'est bien de revenir en arrière et de terminer.

Les autres cours seront plus utiles en période de révision mais ceux que j'ai vus sont excellents :)'.

Les commentaires des étudiants montrent donc une compréhension mature des façons dont cette nouvelle technologie peut soutenir leur apprentissage. Il me semble que le consensus émergeant est que, plutôt que de les désengager et de les éloigner du cours, l'enregistrement fait en fait le contraire, en fournissant un filet de sécurité. Les étudiants peuvent se détendre et s'engager, être inspirés et mis au défi ; l'objectif fondamental d'un cours magistral ?

Si vous souhaitez participer à la "révolution" de la captation de conférence ou pour plus d'informations sur Panopto, visitez notre site web ou contactez eu@panopto.com.

Les points de vue et les opinions exprimés ici représentent ceux de l'auteur et non ceux des institutions ou des organisations avec lesquelles ils peuvent ou non être liés, sauf mention explicite.

Publié le 5 décembre 2019

Articles recommandés